Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 00:21

François HOLLANDE a pris le train aujourd'hui pour aller en vacances, histoire de jouer à Monsieur Tout-le-monde. Vous comprenez : il s'agit d'être simple, de "se sentir proche des gens" et d'économiser l'argent public.

Le résultat de ce voyage est en réalité plus que pathétique et je me demande si les Français vont supporter longtemps que l'on se paie leur tête.

 

D'abord il y a beaucoup de Français qui prennent leur voiture pour aller en vacances car à partir de trois passagers le train n'est vraiment pas économique. En suivant le raisonnement du Français Etalon, François HOLLANDE aurait dû circuler en mini-bus, entourré de ses gardes du corps et autres conseillers, pour que cela coûte moins cher aux finances publiques.

 

Ensuite tous les Français n'ont pas droit à une nuée de journalistes à leur arrivée. En ce qui me concerne c'est fort dommage : j'aurais beaucoup de choses à leur dire.

 

Enfin les Français ont l'habitude de se changer et emportent avec eux des valises. Il y en a même qui partent en vacances avec des dossiers sous le bras... C'est dire si le Français Etalon peut être chargé. François HOLLANDE, lui, fait des économies et a sans doute décidé de ne porter qu'un costume pendant les trois semaines qui viennent. Aucune valise, aucun vêtement de rechange, aucun dossier...

Il y a sans doute un loup comme dirait Martine ! Effectivement on peut légitimement se demander quel est le moyen de transport utilisé pour le matériel qui sied à la Présidence de la République en vacances. Train, avion, voiture ? On ne le saura sans doute jamais car la communication de l'Elysée a visiblement tout fait pour ne cibler que le voyage de François HOLLANDE. Je ne parle même pas du personnel de sécurité qui a dû suivre le train en voitures ou en hélicoptères car personne ne fera croire qu'en cas de pannes prolongées (vécues par des Français ces derniers temps) le Président de la République reste 8 heures dans un train dans le noir en rase campagne.

 

En résumé François HOLLANDE persévère dans l'utilisation de stratagèmes aussi ridicules qu'inadaptés à la fonction présidentielle. Faute de valise, on peut anticiper que ce n'est déjà pas pendant ses trois semaines de vacances qu'il portera le Costume de Président de la République.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 22:13

J'ai voulu attendre quelques semaines avant de critiquer l'actuelle majorité. La critique est aisée mais l'art est difficile. Il était normal de laisser un peu de temps à cette nouvelle équipe avant de commenter son travail et ses approches.

Deux mois ont passé depuis l'élection de François HOLLANDE et alors qu'on aurait pu attendre, non pas un changement de cap, mais au moins une ligne moins affirmée compte tenu du contexte économique et social, la gauche persiste et signe. Ces deux mois n'ont donc servi à rien. La majorité n'a pris aucune leçon des différents rapports (Cour des Comptes) ou débats (européens par exemple) qui sont apparus pendant la période. Non. Il faut tenir les promesses coûte que coûte, pour faire bien, même si on sait d'avance que les promesses de François HOLLANDE ne tiendront pas leurs promesses...

 

Il est donc grand temps de changer d'attitude et de dire tout le bien que je pense des choix et des comportements de ce nouveau pouvoir. Quel exemple pour finir cet article ? P.S.A. est tout trouvé. Les larmes de crocodiles pour que le groupe automobile revoit sa copie me donnent franchement la nausée. Elles remplissent un torrent d'hypocrisie et des cascades de minauderies que j'ai personnellement du mal à encaisser...Qui pratique une politique anti-voitures dans les centres-villes ? Que proposent les municipalités socialistes pour replacer P.S.A. dans la bonne direction ? Comment peut-on vouloir changer l'usage de la voiture et se plaindre que des sites industriels ferment ? Pourquoi les Français préfèrent acheter DACIA ? C'est autant de questions qui montrent le peu de sérieux et de préparation de cette nouvelle équipe.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 23:18

Durant la campagne de Nicolas SARKOZY le terme droitisation est apparu sans que l'on sache trop pourquoi. Trop de drapeaux tricolores dans les meetings ? Trop de fermeté à l'égard des délinquants ? Trop d'exigences vis-à-vis de l'Europe ? Et si ce terme de "droitisation" n'était basé que sur des clichés ? A-t-on déjà reproché à Jean-Pierre CHEVENEMENT sa droitisation ? Non.

 

Mais vous comprenez, mon cher ami, on veut parler ici des appels du pied aux électeurs du Front National...

Comme c'est curieux ! Cela fait depuis 2007 que l'on fait ce procès à Nicolas SARKOZY. En 2007 il avait eu l'outrecuidance de réduire le score de Jean-Marie LE PEN de manière spectaculaire. Et c'était déjà inadmissible. La gauche s'étant habituée à voir le Front National à 17%, notre pauvre pays était forcément condamné à avoir une extrème-droite aussi forte pour l'éternité. 

J'admire aussi le sens capitalistique de cette analyse de gauche selon laquelle un mouvement politique est propriétaire de ses voix... A tel point que l'on ne sait plus très bien s'il faut encore voter. Remarquons que cela serait dommage si plus personne n'allait voter car on ne pourrait plus voir les reports de voix du Front National vers la gauche. Inutile de préciser que dans ce sens tout est normal et les députés de gauche du cru 2012 n'ont pas pris l'attribut de "droitisés" sur la tête. Bref je ne comprends pas pourquoi ce concept de droitisation est original et est propre à la séquence électorale de 2012.

 

En tous les cas les commentateurs ont décidé que cette fameuse stratégie de droitisation n'avait pas marché, ni pour Nicolas SARKOZY ni pour l'U.M.P. aux législatives. Pour le Président sortant on ne retient que l'échec. Pour autant alors qu'il aurait dû perdre à 40%, il a réalisé finalement plus de 48%. A 600 000 voix près il pouvait même gagner. Bref on ne comprend pas bien en quoi cette droitisation qui reste à définir a miné sa campagne.

De même pour les élections législatives où tous les commentateurs ont remarqué que les candidats proches de Nicolas SARKOZY (donc forcément "droitisés") avaient perdu. Nadine MORANO, Claude GUEANT, etc... On est vraiment dans de l'analyse politique professionnelle ici !! Certes ils ont perdu mais comme plus d'une centaine d'autres candidats de la droite républicaine qui pour certains avaient quitté l'U.M.P. : les radicaux Rama YADE et Laurent HENARD ont peut-être perdu parce qu'ils n'étaient pas suffisamment "droitisés" ! Qui sait ? Et François BAYROU, vous en pensez quoi ?

 

Il reste encore une question : qui a inventé ce concept inepte de droitisation ? Difficile de ne pas y voir la marque d'un journaliste... Le lecteur voudra me pardonner pour ce cliché...

 

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:47

Je reprends ici un extrait de Franz-Olivier Giesbert, qui écrivait dans le Figaro Mag du 7 novembre 1998 un joli éditorial sur les leçons de morale de la gauche :

"... il vaut toujours mieux être de gauche si l'on veut avoir bonne conscience : les pêchés y sont plus légers à l'âme, ils ne troublent pas la digestion. Voilà encore une inégalité de la nature. La gauche est née innocente. La droite, elle, est née coupable, forcément coupable. La gauche gagne sur tous les tableaux. Elle a toujours pour elle la morale qui lui est, à en croire certains commentateurs consubstantielle...."

 

L'article date mais comme on dit il n'a pas pris une ride. Les leçons de morale de la gauche me sont totalement insupportables. Woerth, MAM et j'en passe... Les cadeaux pour les riches (la France est le seul pays au monde où lorsque l'on ne prend pas dans la poche d'un contribuable on lui fait un cadeau)... Le Tribunal correctionnel pour les mineurs... J'en passe, j'en passe... Elle sont trop nombreuses et elles me donnent la nausée.

Je dois me forcer pour évoquer cette escapade en Thalys de François HOLLANDE pour rejoindre Bruxelles qui aurait coûté moins qu'un voyage en avion. Cela n'a pas d'importance de faire venir une équipe de démineurs avant le départ. Cela n'a pas d'importance de ne pas respecter le protocole qui veut qu'un chef d'état voyage le plus souvent en avion pour qu'il puisse être rapatrié le plus rapidement possible en cas d'événements gravissimes. Le 11 septembre 2001, Jacques CHIRAC avait écourté son voyage en Bretagne. Sans avoir vérifié je ne pense pas qu'il ait attendu un train sur un quai de gare ni qu'il soit rentré en voiture. Pour F. HOLLANDE, tant que les caméras étaient à la gare du Nord c'était l'essentiel.

 

Oui car la leçon de morale de patronage ne vaut que si les médias la relaient. La baisse du salaire de l'exécutif par exemple... Cela n'a pas d'importance si après cette baisse F. HOLLANDE gagne pourtant le double de la rémunération du Président CHIRAC. Et puis il y a cette fameuse charte de déontologie signée par les Ministres, sorte de guide de bonne conduite. C'est logique et égalitaire : qui dit infantiliser les Français dit infantiliser les Ministres. En revanche s'agissant du respect de la signature, qui fait plus partie de l'honneur que de la morale, c'est autre chose. La charte s'applique avec des variantes, selon les circonstances. Ainsi un ministre n'aurait pas le droit de franchir un feu rouge. C'est pourtant ce qu'a fait Jean-Marc AYRAULT à Nantes, hier, accompagné de Martine AUBRY. Il est vrai que la première secrétaire n'a pas signé cette charte et elle peut en conséquence faire des entorses au code de la route. Par mesure d'égalité, la charte n'a pas dû ou pu s'appliquer pour le Premier Ministre.

 

A quand la fin de ce cirque ?

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 21:51

Les impôts et le bouclier fiscal expliqués par un Prof...à l'attention de ceux qui critiquent toujours "les riches" et qui estiment payer trop d'impôts dans notre belle France. S'ils pouvaient lire jusqu'au bout..... Courage ce n’est pas long.

"Le principe des impôts semble pouvoir s'expliquer par une logique assez simple. Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas.

Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous l'expliquer en des termes simples que tout le monde peut comprendre.

Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l'addition totale se monte à 100 euros.
(Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s'inspire du calcul de l'impôt sur le revenu, ce qui donna ceci :

Les 4 premiers (les plus pauvres!) ne paient rien
Le cinquième paye 1 euro
Le sixième paye 3 euros
Le septième paye 7 euros
Le huitième paye 12 euros
Le neuvième paye 18 euros
Le dernier (le plus riche!) paye 59 euros.

Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour en fin de journée pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.

Jusqu'au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité! « Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale.

Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros.
Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils auraient payé leurs taxes.

Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.
Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient-ils diviser les 20 euros de remise de façon équitable?


Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros. Mais s'ils soustrayaient cette somme de de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu'il serait plus équitable de réduire l'addition de chacun d'un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs.

Ce qui donna ceci :
Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (Un pauvre de plus?)
Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)
Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)
Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)
Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

Chacun des six « payants » paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement, rejoint par le 5ème.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie :

"J'ai seulement eu 1 euro sur les 20 euros de remise », dit le 6ème il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

"Ouais ! dit le 5ème, j'ai seulement eu 1 euro d'économie moi aussi »

«C'est vrai!» s'exclama le 7ème, « pourquoi le 10ème aurait-il 9 euros d'économie alors que je n'en ai eu que 2?

Il est anormal que ce soit le plus riche qui bénéficie de la plus importante réduction»

«Attendez une minute» cria le 1er homme, «nous quatre, nous n'avons rien eu du tout. Le système exploite les pauvres».

Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l'insultèrent.

Le lendemain, le 10ème homme (le plus riche!) choisit de ne plus venir.

Les neuf autres s'assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d'important : ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition!

Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d'imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction des impôts.

Taxez-les plus forts, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.

En fait ils vont boire ailleurs ou à l'étranger...

Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.
Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible."

Signé David R. Kamerschen, Professeur d'économie

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 15:04

François HOLLANDE gagne donc cette élection présidentielle mais avec un écart plus étroit qu'annoncé. La préoccupation première étant l'intérêt général, on ne peut que lui souhaiter bonne chance.

 

Cette situation est particulièrement injuste vis-à-vis du travail accompli par Nicolas SARKOZY et la majorité sortante. Non seulement tout a été entrepris pour que la crise soit la moins douloureuse possible pour les Français (la comparaison avec nos voisins est parlante) mais des réformes exemplaires et difficiles ont pu être engagées durant cette période troublée. François HOLLANDE n'a donc qu'à se baisser pour ramasser deux réformes impossibles à mener par un gouvernement de gauche : la réforme des retraites d'une part qui a inspiré bien des livres blancs (oui la gauche aime bien écrire) et la fusion impôt / trésor d'autre part qui avait fait tomber le ministre Christian SAUTTER du gouvernement JOSPIN.

Outre ces réformes impossibles à réaliser par la gauche, François HOLLANDE trouvera la réforme de l'université, celles de la carte judiciaire et du service minimum dans les transports, la réforme historique de la Constitution, les effets de la révision générale des politiques publiques, le Grenelle de l'environnement, les peines planchers ou encore les deux plans FILLON d'ajustement budgétaire.

 

Mais François HOLLANDE a saisi sa chance. Non seulement il savait que l'image de Nicolas SARKOZY était écornée, mais en fin stratège il avait dû remarquer que la droite avait perdu toutes les batailles de l'opinion face à la gauche et ce sur le terrain économique et social. C'est la première raison de l'échec selon moi. La droite n'a pas su expliquer et défendre ses mesures durant le quinquennat. Il était logique qu'elle soit incapable de défendre le bilan face aux Français. Tout était injuste disait la gauche ? La gauche ne va pourtant pas revenir sur les mesures impopulaires et combattues mais pour autant nécessaires comme les franchises médicales ou les plans FILLON évoqués plus haut. A-ton simplement entendu la droite évoquer cette hypocrisie ? Non.

La deuxième raison de l'échec, selon moi, ne réside pas dans la droitisation que certains élus de la majorité et commentateurs montent en mayonnaise. Il y a bien un désir de protection auquel Nicolas SARKOZY a tenté de répondre avec des solutions logiques et responsables. Non, la deuxième raison est ailleurs. Je l'avais déjà évoquée lors d'un article du 02 mars 2010 sur un débat à l'occasion des élections régionales. Laurent WAUQUIEZ faisait face en effet à Benoît HAMON, Marielle DE SARNEZ, Jean-Marie LE PEN, Marie-Georges BUFFET et Cécile DUFLOT... Il ne manquait que le facteur et la pièce était au complet. Le déséquilibre était manifeste et Laurent WAUQUIEZ n'avait aucune chance de s'en sortir dans ce qui s'est transformé rapidement en tribunal. D'ailleurs je n'ai toujours pas compris pourquoi il avait accepté ce débat où son temps de parole était équivalent à celui de Cécile DUFLOT. Cette situation fait écho à cette élection présidentielle où Nicolas SARKOZY fut seul contre tous : le temps utilisé pour répliquer ne pouvait plus être utilisé pour présenter le projet et pour attaquer les programmes concurrents.

Je pense ainsi qu'il manque un mouvement politique, à la droite ou à la gauche de l'U.M.P., capable de rééquilibrer non pas la droite mais le spectre politique français. Cette idée fait peur car on croit qu'elle affaiblira l'U.M.P.. Pourtant j'ai l'impression que c'est le seul moyen de renforcer la droite républicaine. Nous verrons bien dans les prochains mois comment la droite va se recomposer.

 

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 20:59

Parce que la France a besoin d'un Président qui agit et qui décide.

Parce que la France a besoin d'un Président reconnu.

Parce que la France a besoin d'un Président à même de la protéger.

Parce que la France a besoin de restaurer sa compétitivité.

Parce que la France a besoin de continuer les réformes structurelles pour dépenser mieux et moins.

Parce que la France a besoin de mettre un terme à la spirale infernale de la dette.

Parce que la création de richesses est le premier pas du partage des richesses.

Parce que l'autorité de Nicolas SARKOZY est naturelle quand François HOLLANDE se force et se crispe pour faire mine d'avoir une stature présidentielle.

Parce que la France paie encore et toujours les 35 heures (voir l'article précédent) et qu'elle ne peut plus assumer de nouvelles mesures socialistes.  

Parce que le candidat socialiste augmentera nécessairement la dette ne serait-ce parce qu'il n'aura aucune recette supplémentaire avant l'automne 2013 (voir l'article F. HOLLANDE : les mauvais coups font les mauvais comptes)

Parce que le candidat socialiste a oublié la crise et ses conséquences.

Parce que François HOLLANDE est dans des postures incohérentes comme lorsqu'il veut se battre contre la Finance mondiale qui est pourtant indispensable pour financer son projet dispendieux et inconséquent.

Parce que le candidat socialiste dit vouloir lutter contre les injustices créées par Nicolas SARKOZY, mais pour boucler ses budgets il garde toutes les mesures décriées comme les franchises médicales, l'augmentation de la T.V.A. de 5,5% à 19,6% ou encore l'augmentation de la taxation des plus-values immobilières.

Parce qu'un François HOLLANDE élu bénéficiera de toutes les réformes de Nicolas SARKOZY, réformes courageuses impossibles à mettre en oeuvre sous un gouvernement de gauche (universités, fusion impôt / trésor, retraite, etc).

Parce que François HOLLANDE prendra le risque de diviser les Français à l'occasion d'un référundum sur le vote des étrangers aux élections locales.

Parce que François HOLLANDE fera appel aux éléphants du P.S., pour ne pas dire mammouths, pour diriger notre pays : qui a envie de revoir Martine, Laurent, Jack, Ségolène et les autres ?

 

Alors mobilisons-nous ! Les jeux étant faits depuis plus d'un an dans les sondages, la surprise ne peut venir que de notre camp.

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 22:29

Suite au débat d'hier soir les commentaires vont bon train. Rien d'anormal sauf que les avis journalistiques semblent être plus favorables pour le candidat socialiste. Ce dernier aurait en effet montré sa stature présidentielle (à quatre jours du second tour il était temps) et attaqué le bilan de Nicolas SARKOZY avec délice. François HOLLANDE gagne aux points selon Christophe BARBIER (l'homme à l'écharpe rouge) et rien ne pourra gêner le scénario écrit depuis plus d'un an dans les sondages d'opinion.

 

Pour autant ma vision du débat n'est pas tout à fait la même. Certes Nicolas SARKOZY a peiné sur des sujets économiques. Je le reconnais volontiers puisque la naissance de ce blog s'est justifiée par l'incapacité de la majorité à défendre sa politique et à parler d'économie. Il n'y avait pas de raison objective de trouver le Président de la République mieux armé cette fois-ci même si j'ai pu apprécier le démontage rapide de la "plus belle mesure de cette campagne" à savoir le contrat de génération.

Mais François HOLLANDE, qui dit-on maîtrise tous les dossiers, a égrainé de son côté les poncifs, les contre-vérités et les idées irréalistes ou injustes.

 

Tout d'abord le passage sur la balance commerciale lors de ce débat m'a fait plaisir puisqu'il faisait écho à mon article F. HOLLANDE, l'incompétence au programme. Comparer la balance commerciale de l'ère JOSPIN à celle des années SARKOZY est une faute intellectuelle puisque le cours du baril de pétrole, au point le plus haut sous JOSPIN est quatre fois inférieur au point le plus haut sous SARKOZY. Or la facture énergétique pèse pour près de 100% dans le déficit commercial 2011, ce qui signifie au passage qu'hors importations d'énergies la balance commerciale de la France est équilibrée.

Puisque nous sommes sur le pétrole, parlons du prix des carburants. Le passage de François HOLLANDE est tout simplement ubuesque quand il explique les avantages de la T.I.P.P. flottante. Cela ne va rien coûter aux Français car le surplus de T.V.A. va être redistribué... Retenons bien cette phrase absolument magnifique ! Si l'Etat se sépare d'une recette alors que nous sommes en déficit, il y a donc bien un trou qui se ne se comble pas et une dette au final qu'il faudra régler. Non Monsieur HOLLANDE, votre système ringard va coûter aux Français, même à ceux qui prennent leur vélo ou les transports en commun chaque matin. J'ajoute que la T.I.P.P. est régionalisée depuis 2005. Si cet impôt était une variable si efficace pour lutter contre la hausse des prix de l'essence alors j'imagine que les régions socialistes auraient baissé son taux depuis longtemps.

 

Les mensonges ont ensuite été déroulés par le candidat socialiste, reparlant par exemple de la modulation de l'I.S. en fonction du réinvestissement des bénéfices au sein des sociétés. Cette idée qui ne figure pas dans le programme de François HOLLANDE (cf. L'incompétence de François HOLLANDE se confirme) est, si elle devait être mise en place, créatrice d'une immense injustice fiscale. Il y aura d'un côté les sociétés avec une fiscalité adaptée et de l'autre les entreprises individuelles dont le résultat sera taxé à l'impôt sur le revenu avec des tranches plus élevées et fusionnées avec la C.S.G.. Ai-je bien entendu ? François HOLLANDE a bien dit qu'il serait un Président de la justice ? J'espère que les 1,5 millions d'entrepreneurs individuels sauront s'en souvenir dimanche.

Je passe sur la disparition de l'I.S.F.... Les conseils des contribuables qui sont en train de s'arracher les cheveux pour compléter les déclarations I.S.F. de leurs clients ont dû tomber de leur chaise.

 

Il y aurait tant à dire sur la dette aussi.... 500 milliards d'euros... Mais si la majorité élue en 2007 avait trouvé une dette à 0, il n'y aurait pas eu les intérêts d'emprunts à financer sur la dette des autres. Et le coût des 35 heures ? Pour la seule fonction publique son coût est de 3,5 milliards d'euros par an dont 2,5 pour les hôpitaux... En 2010, les allégements de cotisations sociales liées aux 35 heures ont coûté 22 milliards d'euros. Sur ces bases, Nicolas SARKOZY a donc dû assumer le financement d'une mesure socialiste qui aura coûté au quinquennat 127 milliards d'euros. J'ai du mal à voir en quoi les leçons de gestion de François HOLLANDE sont pertinentes.

 

Il y a tant à dire aussi sur le manque d'économies du projet socialiste. Il y a tant à dire sur les retraites. Il y a tant à dire sur la fiscalité confiscatoire générée par la fusion de l'impôt sur le revenu avec la C.S.G.. Il y a tant à dire sur la compétitivité, sujet absent de la bouche du candidat socialiste. On le comprend : promettre un coup de pousse du SMIC systèmatique est bien plus rentable politiquement. Les petites P.M.E. qui viennent de se sortir de la crise apprécieront sûrement. La T.V.A. sociale va amputer du pouvoir d'achat ? Mensonge. Puisque la baisse des cotisations sociales entraîne de facto une baisse du coût de revient. Le taux de T.V.A. augmenté va donc s'appliquer sur une base hors taxe plus petite.

 

Enfin il faut parler du droit de vote des étrangers. Il y a un argument massue : les étrangers qui paient leurs impôts locaux doivent pouvoir voter aux élections municipales. C'est sans doute l'argument le plus stupide de cette campagne et ce pour plusieurs raisons. Il est inutile de parler du suffrage censitaire pour détruire cette idée. Non. Evoquons déjà le fait que 25% des foyers fiscaux (Français et étrangers) sont exonérés totalement de taxe d'habitation. Doit-on leur retirer le droit de vote ? Evoquons ensuite les étrangers qui paient un impôt sur leur revenu : pourquoi ne pourraient-ils pas participer aux élections nationales ? Enfin l'avis de taxe foncière fait figurer une colonne qui sert la part reversée au Conseil Général. Pourquoi les étrangers pourraient voter aux élections municipales mais pas aux élections cantonales ?

On voit bien qu'il s'agit en réalité d'une mesure gadget qui n'a aucun argument sérieux en soutien. En revanche celui qui dit vouloir rassembler les Français est prêt à leur présenter un référundum sur le sujet, sujet des plus polémiques.

 

François HOLLANDE sait donc allier incompétence, inconséquence et incohérence à merveille. Tout le monde doit y réfléchir car la fondue prévisible devra être digérée pendant cinq ans en cas de victoire socialiste.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 18:43

Souvenez-vous. En 2007 le traitement du Président de la République avait été porté de 7 000 € à 18 700 € par l'Assemblée Nationale. Les calculettes avaient été sorties et une polémique avait été orchestrée par la gauche contre Nicolas SARKOZY et son augmentation de 170%. Pour autant ce vent de folie, qui n'avait que pour seul but d'exciter le plus grand nombre de sots possible, éludait les raisons de cette augmentation.

Nicolas SARKOZY s'en était pourtant expliqué : en arrivant à l'Elysée on lui a demandé ce qu'il voulait en plus du traitement prévu (7 000 €). Comprenez qu'il pouvait demander des enveloppes supplémentaires et ainsi faire comme ses prédécesseurs et ce dans l'opacité la plus totale. C'est au nom de la transparence due envers tous les Français que l'initiative de coller la rémunération du Président de la République sur celle du Premier Ministre a été prise. Les deux têtes de l'exécutif gagnent désormais la même chose par décision de l'Assemblée Nationale... On ne voit pas très bien quel est le scandale.

 

Reste que François HOLLANDE a pris l'engagement de diminuer le traitement de l'exécutif de 30%, à commencer par celui du Chef de l'Etat s'il devait (fort malheureusement) être élu. Outre le côté populiste et gadget de la mesure, personne n'a créé de polémique sur ce sujet. Pourtant la logique aurait voulu qu'il gagne autant que le Président CHIRAC, sa référence correzienne, puisque la gauche avait trouvé inadmissible que l'Assemblée Nationale fixe la rémunération du Président de la République dans la transparence. Or si on enlève 30% à 18 700 € on ne trouve pas 7 000 € mais 13 090 €... François HOLLANDE va donc s'augmenter de près de 90% par rapport au traitement de Jacques CHIRAC. Le candidat anti-riches assure donc tout à fait ses arrières dans une hypocrisie invraisemblable et des plus lamentables. Il est loin le temps où Arnaud MONTEBOURG parlait de "provocation" sur l'augmentation votée en 2007... J'en déduis que si le changement c'est maintenant, la malhonnêteté intellectuelle c'est tout de suite.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 00:59

Comme je l'avais évoqué dans mes prédédents messages, le programme du candidat socialiste n'est pas seulement la preuve de son incompétence en matière de macroéconomie et de fiscalité. Il va aussi mettre notre économie à genoux du fait de mesures non financées.

Avant d'en apporter la preuve, rappelons que toute augmentation du déficit public entraîne celle de la dette et au final celle des taux d'intérêts. Le cercle vicieux de l'endettement s'enclenche puisque la masse des intérêts à rembourser est telle qu'elle nécessite d'emprunter...

Ainsi le programme dispendieux du candidat HOLLANDE va générer une hausse des intérêts à rembourser, donc une dépense en plus qui manque dans les documents socialistes.

 

Le programme socialiste prévoit 20 milliards d'euros de dépenses nouvelles sur le quinquennat. Il s'agit d'une relance. On ne comprend pas très bien de quelle relance il s'agit puisque les socialistes ont repris par ailleurs les prévisions de croissance du gouvernement FILLON. Ainsi la gauche va faire les poches des Français pour financer ces 20 milliards et obtenir à la sortie un effet nul. Mais s'agit-il réellement de 20 milliards d'euros de dépenses ? Non. C'est bien plus puisque ce programme a été évalué sur une année pleine et pour en trouver le coût total sur le quinquennat, le coût annuel a été multiplié par 5. Or chacun peut comprendre facilement le problème : en 2015 par exemple il faudra financer le recrutement de 12 500 personnels de l'Education Nationale tout en assumant aussi le traitement de ceux qui auront été embauchés en 2012, 2013 et 2014... Les chiffres s'affolent et ce qui est présenté comme un chiffre facile à retenir (20 milliards) n'est qu'un arbre qui cache une forêt de dépenses.

 

L'incompétence fait écho à l'inconséquence. François HOLLANDE a présenté son agenda pour sa première année de mandat. Les dépenses nouvelles sont listées :

- augmentation de 25% de la prime de rentrée scolaire

- départ à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont cotisé à partir de 18 ans

- 150 000 emplois d'avenir seront créés

- le contrat de génération sera mis en place

- les recrutements dans l'Education Nationale commenceront

Mais avec quel argent ? Le candidat socialiste explique qu'il va faire payer les riches (du moins ceux qui seront restés) avec un impôt sur le revenu devenant confiscatoire... . Sauf qu'il y a un léger problème et personne ne l'a soulevé. Si une loi de finances socialiste est votée durant l'été 2012, alors les nouveaux taux d'imposition s'appliqueront sur les revenus de 2012 à déclarer en 2013. Le Français lambda va donc déclarer ses revenus 2012 au printemps 2013 pour recevoir son avis d'imposition en septembre 2013. A cette période il aura, par tiers provisionnels ou par prélèvements mensuels, déjà payé une partie de son impôt sur le revenu. Mais les sommes payées auront été fonction de l'impôt dû sur les revenus 2011, ceux que l'on s'apprête à déclarer dans les jours à venir avec des taux d'imposition plus bas. Par conséquent les Français vont payer le solde au dernier trimestre 2013, qui va représenter soit dit en passant une somme énorme pour beaucoup puisqu'il va inclure la hausse d'impôt.

Mais comment les socialistes vont-ils financer leur agenda 2012 - 2013 sans rentrées fiscales nouvelles avant le dernier trimestre 2013 ? Mise à part le recours à l'emprunt, je ne vois pas trop... En tous les cas si vous avez une autre réponse, n'hésitez pas à laisser un commentaire pour en faire part ! Pour l'heure, il n'est pas besoin d'être devin pour prédire que le déficit public 2013 sera supérieur à 3%, seuil symbolique fixé par la majorité actuelle dans son plan de réduction des déficits.

 

François HOLLANDE dit à qui veut l'entendre que le changement c'est le 6 mai. Si le résultat du vote lui donne raison, la gueule de bois sera dès le 7.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'avocat du diable
  • : Si j'en crois ce que j'entends ou lis ici et là j'ai l'impression d'être à contre-courant des polémiques ou des canardages médiatiques. Je vais donc me faire l'avocat du diable quand le besoin s'en fera sentir.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens