Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 19:05

La démission du gouvernement VALLS I n'est pas qu'une crise politique doublée d'une crise des égos. Elle est le révélateur d'un manque de rigueur intellectuelle ou alors, de façon moins sévère, du règne de l'à peu près.

 

Sur le fond de l'affaire, si j'ai bien compris, certains socialistes s'opposent à la politique du gouvernement au motif que l'austérité aggrave la crise. Certes, il est plus logique d’accroître le déficit en période de crise qu'en période de prospérité mais le pendant consiste à freiner les robinets quand la croissance est forte et bien installée. On comprend alors le rôle historiquement catastrophique du gouvernement JOSPIN qui avait réussi le tour de force de faire exploser la dette (+120 milliards d'euros) avec pourtant un taux de croissance supérieur à 3%. Mais aujourd'hui la fête est terminée et il faut sortir le chéquier pour régler l'addition. Quoique. Avec un déficit représentant 4% du PIB et donc par voie de conséquence une dette  qui progresse, la France est loin d'être à la diète en 2014.

 

Dans ce paysage, les journalistes croient bon de mélanger des concepts politiques et économiques afin d'inventer ou de répéter des expressions qu'ils ne comprennent même pas. Le gouvernement suivrait ainsi une voie sociale libérale. Ah bon ? Avec des dépenses sociales représentant 33% du PIB, le keynésianisme de la demande est toujours bien présent. Un petit effort (fort maladroit dans la mise en œuvre), en comparaison, est fait en faveur de l'offre mais ne sert qu'à gommer les décisions désastreuses contre les entreprises prises en début de quinquennat. Dans tous les cas, la relance par l'offre n'est en rien libérale puisque par définition, l'offre étant égale à la demande, il n'y a rien à relancer dans une économie où tout s'équilibre. Cela me fait dire qu'aucun politique n'est libéral dans notre pays. De la même manière, en période de prospérité, plus personne n'est keynésien puisque l'on trouve un personnel politique qui relance avec 3% de croissance alors que la théorie n'en demande pas tant.

 

Dans ce manque de rigueur généralisé, on pourrait croire que des zones soient encore préservées comme des dictionnaires pour enfants. J'ai découvert qu'il n'en était rien à la lecture du Robert Junior 8 /11 ans édition 2013. SARKOZY Nicolas (né en 1955). Homme politique français. Plusieurs fois ministre sous la présidence de Jacques CHIRAC entre 1993 et 2007, il a été président de la République de 2007 à 2012.

Ah bon ? Jacques CHIRAC a été président de la République en 1993 ? Je sais bien qu'il faut tout simplifier et que le concept de cohabitation ne parle pas forcément à un enfant de 8 ans. Cependant, on pouvait trouver une autre formulation pour que l'art de l'à peu près ne génère pas une erreur historique.

Repost 0
Published by l'avocat du diable
commenter cet article
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 22:11

Il s'en est passé du temps ! Et pourtant rien a changé !

 

Début 2014, les éditorialistes se payaient François HOLLANDE et Jean-Marc AYRAULT, doutant de leur pacte après l'utilisation à outrance de l'expression publicitaire de "choc".

En cette fin d'été, le premier ministre n'est plus le même mais les journalistes ont conservé avec raison leur ton acerbe : "la croissance est nulle, les dirigeant aussi...".

On comprend leur déception, eux qui ont oeuvré, à leur manière, à la victoire du camp socialiste. Pourtant, le désastre était prévisible (pour ne pas dire anticipé) et malheureusement tous les journalistes ne sont pas passés par ce blog durant la campagne de 2012... 

 

Mais l'exécutif est d'attaque et travaille nous dit-on. Il ne changera rien mais, ayant acquis de l'expérience dans la contradiction, il proposera de nouvelles mesures à la rentrée pour soutenir le pouvoir d'achat. Pourtant, il m'avait semblé que de nouvelles mesures avaient été prises en catastrophe en juillet pour exonérer totalement ou partiellement d'impôt sur le revenu plusieurs millions de foyers fiscaux. Dans l'urgence, cette équipe court derrière l'opinion et ne prend même pas la peine d'évaluer ses dispositifs : il faut sans cesse remettre 1 € dans le juke-box (enfin 1 €, c'est l'expression hein !).

Et le déficit ? La dette ? Quelles questions ! L'Europe, bien entendu.

 

Car après l'exécutif, c'est au tour de l'Europe d'être vilipendée. D'abord par le gouvernement, ensuite par les éditorialistes. Passons sur le premier, les déclarations de M. SAPIN n'ont par exemple aucun intérêt. Demander aux partenaires européens, qui eux ont fait des efforts, d'assouplir la politique monétaire est aussi ridicule que de leur demander de mettre en place les 35 heures. M. SAPIN montre toute l'arrogance française : les efforts ce n'est pas pour la France et les pays qui en ont fait beaucoup sont idiots car on peut négocier une rallonge à Bruxelles...

Non, le deuxième groupe est plus savoureux. Lisez ce cher Laurent JOFFRIN dans LIBERATION :"une saine colère populaire sanctionnera un jour la politique aberrante imposée depuis bientôt sept ans par la classe dirigeante européenne. Sept ans d'austérité, sept ans de malheur... La Banque centrale européenne a étranglé la croissance ; les oukases budgétaires de Bruxelles l'ont achevée... L'erreur de François HOLLANDE ? Tomber dans ce piège orthodoxe."

Tout simplement bravo ! Après avoir vertement critiqué la précédente majorité qui avait dopé les déficits et la dette, on nous explique aujourd'hui que le peuple est étouffé depuis 7 ans et qu'un peu plus de déficit serait le salut. Au fait, en ayant un déficit représentant 4% du PIB on arrive à 0% de croissance... Quel est le niveau de déficit estimé par M. JOFFRIN pour atteindre 1,5% de croissance, taux qui, selon les économistes, est à atteindre si on veut une embellie sur le front de l'emploi ?

 

On voit bien que la situation de la France ne peut se résumer à une dissertation d'économie de lycée comportant une thèse néoclassique et une antithèse keynésienne.

Il est sans doute plus intéressant d'être dans le réel pour voir comment fonctionne notre système économique et ainsi pouvoir détecter ses contradictions. Des exemples ? A quoi bon préserver un crédit d'impôt recherche d'un côté et aligner de l'autre l'imposition des revenus du capital sur ceux du travail ? A quoi bon mettre en place un crédit d'impôt compétitivité emploi d'un côté et maintenir voire augmenter de l'autre l'imposition des résultats de nos entreprises (l'une des plus élevée d'Europe) ? Le maintien d'une fiscalité élevée sert-il à financer des crédits d'impôts ? Espère-t-on une croissance sans investisseurs ?

 

On n'aura sans doute pas de réponse. On ne peut que constater que la croissance nulle du deuxième trimestre égale la croissance nulle du premier trimestre. J'en déduis pour ma part que la croissance nulle c'est la croissance normale sous une présidence normalement nulle.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 23:38

Très chers lecteurs,

 

La saison des voeux s'achèvent et j'en profite pour vous présenter les miens. Il ne me reste que quelques instants pour vous souhaiter une très bonne année 2014 et une excellente santé !

 

L'année passée, je vous souhaitais en prime d'avoir du courage. Je pense avoir vu juste...

 

Cependant, il me semble aujourd'hui inutile de vous écrire la même chose pour 2014 car comme vous avez pu le constater tout va pour le mieux ! Le chômage baisse en France aussi vite que la délinquance. Le matelat de la dette a perdu de ses plumes imitant du même coup la perte de poids du code général des impôts.

 

Dans cet environnement festif, nos élus sont d'humeur badine. Ils rigolent. Ils blaguent. Ils font du scooter. Certes, il est vrai que nous avions quelques inquiétudes au début : comment vont-ils s'occuper maintenant que tout va bien ? Nous avons été rassurés rapidement. Par exemple, les parlementaires ont décidé que l'expression "gérer en bon père de famille" devait être sortie de tous les textes officiels. C'était effectivement devenu une nécessité : plus personne n'utilisait ce vocabulaire franchouillard et ringard et c'est sans doute pour cette raison que plus personne ne se l'appliquait à soi-même au sein du microcosme politique.

Autre exemple : le personnel politique veille désormais à ce que l'égalité des sexes règnent à l'école. Les enfants doivent apprendre que maman peut conduire un tracteur et papa une poussette. Une fille peut jouer aux voitures et un garçon à la poupée. Là encore, c'était nécessaire. Après tout, le Français ne sait que trop que le socialisme conduit dans le mûr et qu'il joue avec ses nerfs. Il était temps qu'il s'ouvre à d'autres réflexions.

 

C'est donc avec une joie immense que je vous renouvelle mes voeux de bonheur pour 2014 !

 

Et je vous dis à très bientôt...

Repost 0
Published by l'avocat du diable
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 23:00

Comme on arrive dans une période fiscale importante, il est peut-être utile de vous communiquer le calendrier 2013 de l'impôt sur les revenus 2012.

 

Date d'envoi aux contribuables des déclarations dites "papier " :  

à partir du  lundi 15 avril 2013.

 

Date d'ouverture du service de déclaration en ligne sur impots.gouv.fr :

vendredi 19 avril 2013.

 

Date limite de dépôt des déclarations dites "papier" :

lundi 27 mai 2013 à minuit.

 

Dates limites de souscription des déclarations en ligne :

 

           zone 1 (départements n°01 à 19) : lundi 3 juin 2013 à minuit.

 

           zone 2 (départements n°20 à 49) : vendredi 7 juin 2013 à minuit.

 

           zone 3 (départements n°50 à 974) : mardi 11 juin 2013 à minuit.

 

Date d'envoi des avis "impôt sur les revenus" : entre août et septembre 2013.

 

 

Bon courage !

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Fiscalité
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 21:48

Mais quelle mouche a piqué toutes ces personnalités de droite et de gauche pour vouloir rendre public leur patrimoine ? Touchées au coeur par l'affaire CAHUZAC, elles se sont vautrées inutilement et dangereusement dans le piège de la transparence.

 

Inutile ? Je le pense. D'abord parce que les déclarations des uns et des autres sont incomplètes puisqu'il manque à chaque fois la moitié ! Pour rappel le patrimoine c'est l'actif et le passif, les avoirs et les dettes. Ainsi savoir qu'un tel a un appartement de 150 000 € n'a strictement aucun intérêt si on ne sait pas s'il a été financé par un emprunt, la vente d'autres actifs ou par de l'argent venu d'ailleurs... Où est la dette fiscale (le montant de l'I.R., de l'I.S.F., des taxes locales) dans ce qui est présenté ? Et puis il faut faire attention aux effets d'optique : des actifs pour 2 millions d'euros financés par l'emprunt font plus impressionnants que des actifs pour 500 000 euros financés illégalement...

D'autre part le patrimoine d'une personnalité politique dépend aussi du conjoint qui bien souvent n'en fait pas. Le fameux château de Jacques CHIRAC provient en réalité de la famille de Bernadette. De fait, une liste longue comme le bras de résidences secondaires ne veut pas dire qu'un élu s'est enrichi grâce à ses activités politiques.

Enfin le patrimoine est une photographie à un instant t et il peut se modifier entre sa publication et son exploitation, ce qui pourrait arriver par exemple avec une chute brutale de la bourse. De plus, entre deux photos, de l'argent sale peut transiter et quitter le patrimoine si la personne malhonnête veut le cacher.

Ainsi je ne vois pas bien l'intérêt de diffuser le patrimoine des élus à la terre entière d'autant, et c'est plus grave, que cela est pour moi dangereux pour notre démocratie.

 

Dangereux ? Je le crois. Tout d'abord ces déclarations commencent à desservir ceux qui viennent de les donner puisque les médias ont relevé des erreurs ou des oublis. En effet une maison acquise 100 000 euros dans les années 90 doit valoir un peu plus aujourd'hui. C'est une bonne leçon : on ne gagne jamais à vouloir prouver que l'on est plus vertueux que le voisin. Demandez à François HOLLANDE et aux socialistes, ces donneurs de leçons intarissables durant le quinquennat de Nicolas SARKOZY ! La politique et la démocratie ne sont pas des concours de vertu.

Ensuite, comme on l'a vu plus haut, il faut savoir décrypter les chiffres. Ce que l'on peut reprocher à ce grand déballage c'est qu'aucune grille de lecture n'est donnée aux citoyens de telle sorte que toutes les interprétations sont possibles. Dès lors je ne vois pas en quoi on fait disparaître le "tous pourris" avec cette action, qui donne encore plus d'armes à ceux qui veulent manipuler l'opinion.

Enfin je trouve que cela induit un biais dans le choix de nos représentants. Après le côté people, il y aura le portefeuille. Lui ? Il est trop riche, il n'a pas besoin d'aller siéger au Conseil Général ! Elle ? C'est tout ce qu'elle a ? Elle veut entrer à l'Assemblée alors qu'elle n'a jamais rien fait de sa vie ?

Vous l'aurez compris, je ne suis pas certain que notre République sorte grandie et fortifiée face à la malhonnêteté par l'application d'une idée aussi populiste.

 

Et si on arrêtait le sketch ? Il faut bien comprendre que ce n'est pas plus de voyeurisme exigé par une loi faite dans l'urgence qui va transformer une personne malhonnête en personne honnête. Et si on décidait que tous les ministres, les parlementaires, les maires des communes de plus de 20 000 habitants, les conseillers généraux et régionaux étaient contrôlés tous les trois ans sur leurs revenus et leur patrimoine par l'Administration fiscale ? Si on décidait que les agents devraient quitter ce service de contrôle après 3 ans d'exercice ? Si on donnait plus de moyens humain et juridique pour traquer la fraude fiscale et l'enrichissement sans causes ? Et si on tenait compte de la courbe de Laffer, démontrant que trop d'impôt tue l'impôt ?

 

Il s'agit donc d'une réflexion globale à mener et pour moi, agiter son patrimoine devant les caméras est totalement puéril, pour ne pas dire niais.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:42

Le Monde a réussi a me faire sourire avec son article du 30 mars sur le HOLLANDE Bashing. Il y aurait une radicalisation en France contre notre Président et elle viendrait nécessairement des proches de Nicolas SARKOZY et de l'extrême-droite, sans oublier les réseaux catholiques (sic).

Le Monde n'hésite pas à répertorier tous les quolibets grossiers (sic) qui habillent François HOLLANDE sur internet. HOLLANDOUILLE 1er, Président de Normalie, est en concurrence avec les aventures de FLAMBY ou NORMAL 1er. Certes, il y a sans doute mieux pour parler de notre cher Président mais je ne me souviens pas avoir vu un article du Monde sur le SARKOZY Bashing. Le NABOLEON le disputait au SARKOPHAGE sans que cela gêne. Pourtant nous n'étions pas encore en Normalie...

 

A ce phénomène de HOLLANDE Bashing, les quelques défenseurs (qui restent) de François HOLLANDE trouvent le moyen d'attaquer la droite au motif qu'elle ferait un procès en légitimité de notre cher Président. Oui, la droite n'aurait pas accepté le résultat de mai dernier et tente par tous moyens de démontrer l'incompétence du pouvoir exécutif.

Cette réflexion est profondément pathétique et fait ressortir les pertes de mémoire de certains. Tout le monde semble aujourd'hui avoir oublié le processus des primaires à gauche où déjà François HOLLANDE avait pu goûter au HOLLANDE Bashing : Vous imaginez François HOLLANDE Président de la République ? On rêve... Jolie phrase de Laurent FABIUS. Martine AUBRY avait, quant à elle, averti d'avance sur l'échec programmé du contrat de génération "qui coûte cher et qui ne produit aucun résultat". Or en matière d'échec elle s'y connaît tellement bien qu'on ne pouvait pas ne pas lui faire confiance sur ce point. Il faut dire qu'un enfant de 10 ans peut comprendre cette évidence : avant, les entreprises recrutaient de manière à ce que la personne partante puisse transmettre son savoir faire à celui qui arrive lors d'une période dite de tuilage. Grâce à François HOLLANDE, cette période est aujourd'hui financée par l'Etat. On se plaint parfois des effets d'aubaine de certaines mesures mais celle-ci est une aubaine à elle seule sans effets sur l'emploi.

 

Vous avez dit incompétence ? Inconséquence ? La campagne électorale avait été une nouvelle occasion de démontrer les incohérences et les manquements du programme du candidat HOLLANDE. Ce blog, dans ses articles, avait démonté toutes les mesures phares du programme socialiste qui, non seulement n'avaient aucune chance de faire revenir la croissance mais en plus pouvaient la freiner encore davantage.

Bref, pour ma part, j'accepte tout à fait le résultat de la dernière élection présidentielle. Je tiens cependant à faire remarquer que cela fait 18 mois que l'on sait que François HOLLANDE n'est pas apte à nous sortir de la panade, sauf à changer radicalement son programme.

 

Et puis dans l'incompétence de ce pouvoir socialiste, on trouve sa quintessence. On avait pu espérer que la taxe de 75% sur les revenus supérieurs à 1 000 000 € serait morte et enterrée suite à l'intervention du Conseil Constitutionnel. Non, elle demeure et elle sera payée désormais par les entreprises qui versent ces revenus. C'est économiquement, fiscalement et socialement une véritable bêtise. Economiquement d'abord, il est facile d'imaginer que les directions seront délocalisées pour échapper à cette taxe confiscatoire. On se demande bien comment le gouvernement entend restaurer la compétitivité et la confiance avec ce type de mesures. Fiscalement ensuite, cette taxe sera une charge supplémentaire pour les sociétés qui auront choisi de rester. L'impôt sur les sociétés (I.S.) s'appliquant (après retraitement) sur la différence entre les produits et les charges, il est mathématique que la base taxable à l'I.S. sera réduite. Je rappelle que les socialistes, alors dans l'opposition, racontaient que le rendement de l'I.S. des entreprises du CAC 40 était minime et qu'il fallait le remonter. Ont-ils compris ce qu'ils faisaient ? Socialement enfin, pour financer cette taxe, les sociétés concernées feront peut-être dans la modération salariale ou seront peut-être contraintes de licencier. A moins que les prix dans les magasins n'augmentent... Il fallait une mesure pour que le peuple vote à gauche mais c'est le peuple qui va payer l'addition à la sortie.Totalement invraisemblable !

 

Oui cette dernière mesure est la quintessence de l'incompétence des socialistes, la dernière pierre d'un édifice qui, je l'espère, s'effondrera en 2017.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 21:42

Je reviens après une très longue absence pour vous souhaiter une excellente année  2013 ! Que tout ce que vous désirez se réalise !

 

Doit-on avoir peur de la morosité ambiante ? Voilà une bonne question car si vous ne l'avez pas encore compris l'année 2013 s'annonce difficile. La croissance ? Nulle. Le chômage ? Au plus haut. Les impôts ? Comme le chômage. Votre pouvoir d'achat ? Dans les caisses de l'Etat.

Bref tout est réuni pour que l'on passe un sale quart d'heure sur le temps d'une année.

 

Pourtant les raisons d'être en joie ne manqueront sans doute pas. Prenez ce gouvernement par exemple. Avouez que sans lui on rirait moins en France. Couacs à répétition, postures populistes outrancières, incompétence, inconséquence, bêtise, lâcheté, manipulations, mensonges... Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Car si tout ce qui arrive a déjà été anticipé il y a un an à la lecture du programme de F. HOLLANDE (croissance en berne, exil fiscal par exemple) je suis convaincu qu'il lui en reste encore sous le coude pour nous surprendre. J'en veux pour preuve cette dépêche émise pour expliquer que le gouvernement et le Président allaient être au travail durant les fêtes... Voilà une sacrée nouveauté qui en dit long sur leur maturité !

 

Prenez cette majorité ! Après sa déliquescence totale au Sénat, les joutes à l'Assemblée s'annoncent nombreuses au printemps quand il s'agira de parler P.M.A. ou autre accord compétitivité-emploi... Car l'idée des membres de cette majorité n'est manifestement pas de trouver le plus efficace et le plus raisonnable mais d'être dans une surenchère permanente pour pouvoir exister.

 

Prenez enfin les médias ! La lune de miel avec le pouvoir socialiste n'a même pas duré quatre mois... Ceux qui ont contribué à faire perdre N. SARKOZY ont finalement été gagnés par le doute. Les festivités du Fouquet's c'est une chose, déguster la soupe à la grimace par le menu c'en est une autre... Vous les verrez donc rhabiller F. HOLLANDE pour l'hiver et peut-être retourner à nouveau leur veste bien froissée quand le moment sera opportun.

 

Non, vous ne vous ennuierez pas en 2013 et dans la mesure du possible je serai là pour partager avec vous ces (bons) moments...

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 19:08

Alors que les élections présidentielles ont eu lieu il y a maintenant cinq mois on en trouve encore pour  taper sur Nicolas SARKOZY et son entourage.

Face à des sondages calamiteux pour l'exécutif, la presse de gauche se croit sans doute obligée de faire diversion. Mais dans cette ligne éditoriale on aurait pu au moins attendre des journalistes qu'ils sortent des informations nouvelles.

 

Or le Nouvel Obs fait fort le 5 octobre dernier avec leur information exceptionnelle : on apprend que les conseillers de François HOLLANDE ont ouvert les cartons abandonnés par l'ancienne équipe et ont découvert qu'Henri GUAINO émargeait à 244 000 € net par an sous l'ère SARKOZY. Le journaliste se permet un jugement de valeur décidant qu'il s'agit là d'un salaire mirobolant.

 

On se demande d'abord en quoi il peut s'agir d'un salaire mirobolant sans le mettre en rapport avec le temps de travail, les astreintes, les responsabilités et la qualité des missions effectuées.

Surtout Le Point n°2079 du 19 juillet 2012 en avait déjà fait état trois mois avant; je cite :

Les conseillers de François HOLLANDE ont découvert (ou fait mine de découvrir) que parmi les hauts fonctionnaires qui servaient Nicolas SARKOZY, l'un se distinguait par le niveau de son traitement, supérieur à celui du chef de l'Etat : Henri GUAINO, conseiller spécial, percevait en effet une rémunération brute annuelle de 244 000 €. Commentaire d'un conseiller actuel : "cette période est révolue. Désormais, aucun conseiller ne perçoit un traitement supérieur à 13 532 € nets mensuels. Comme le Président."

 

J'en déduis plusieurs choses :

- les conseillers de François HOLLANDE ont semble-t-il fouillé dans les cartons plusieurs fois : une fois en juillet et une fois en octobre ; tout comme ils ont rapporté à des journalistes différents, une fois en juillet et une fois en octobre...

- dans ce jeu du téléphone arabe entre l'Elysée et les journalistes, enfin les manipulés si vous préférez, la rémunération de 244 000 € est une fois brute et une fois nette

- l'oeuvre de la manipulation s'achève sur la comparaison du conseiller hollandesque entre un salaire annuel brut et un salaire mensuel net.

Une seule question ne se pose : quand finira-t-on de nous prendre pour des imbéciles ?

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:03

Le Président de la République, sans doute bien informé, a décidé d'aller à Grenoble hier soir pour déclarer que les crimes barbares de vendredi dernier ne seraient pas impunis et qu'il allait assurer la sécurité des habitants.

 

Cette farce médiatique a franchement de quoi donner la nausée. Car bien entendu il est clair que la décision d'interpeler les personnes mises en cause le lendemain à 6 heures avait déjà été prise par les forces de l'ordre. F. HOLLANDE a donc saisi l'occasion pour apparaître comme celui qui agit et qui a des résultats suite à ses incantations.

 

Même Christophe BARBIER a vu l'opportunisme hollandesque dans son édito de ce matin sur Itv. Effectivement, nous dit-il, comme le Président ne parvient pas à rassurer sur les sujets socio-économiques, il est contraint de se servir de Manuel VALLS pour montrer qu'il arrive à quelque chose.

 

Sauf que nous ne sommes plus sur un quai de gare où les journalistes sont invités à montrer un Président Normal prendre le train. Cet événement n'avait effectivement aucune espèce d'importance et il était dans le ton infantile de ce début de présidence. Ici il y a manifestement l'exploitation politicienne d'un drame et la captation des résultats des hommes de terrain ce qui est pour moi un pur scandale.

Le message est donc que François HOLLANDE a de gros muscles et qu'il va nous protéger. Manuel VALLS a quant à lui tous les honneurs car, paraît-il, il permet à la gauche d'être crédible sur les questions de sécurité. A la bonne heure ! Il était temps. Je rappelle simplement que le P.S. gère Grenoble depuis 1995 et qu'Echirolles est communiste depuis 1945.

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 22:55

J'ai pris quelques vacances ces dernières semaines, j'espère que vous ne m'en voudrez pas ? Il faut dire que d'autres ont travaillé à ma place. Il se trouve que les médias, même de gauche, commencent à avoir de sérieux doutes sur la capacité de ce nouvel exécutif à nous sortir de la panade. Malheureusement il est trop tard... Sur ce blog nous savons déjà depuis longtemps que les mesures hollandesques vont nous mener à la catastrophe. Quand le diagnostic est mauvais au départ le remède proposé ne peut rien... Sauf faire plus de mal. Mais nous aurons l'occasion d'en reparler plus tard.

 

Dans cette rentrée dramatique pour l'exécutif seule TF1 est sortie du lot en servant la soupe à Vincent PEILLON puis à François HOLLANDE. Rendez-vous compte ! L'ancienne majorité avait diminué le nombre de professeurs de 14 000 pour cette rentrée mais grâce au nouveau pouvoir socialiste tout s'est merveilleusement bien passé. 1 000 adultes supplémentaires ont été recrutés et ont permis d'assurer une rentrée sereine... J'en déduis donc qu'avec 13 000 personnes en moins l'Education Nationale arrive à tourner parfaitement bien. Malheureusement je ne comprends pas bien l'utilité des 60 000 recrutements qui s'annoncent. 12 000 000 d'élèves pour 850 000 professeurs, cela fait une moyenne d'un professeur pour 14 élèves. En 2017, sachons le, il y aura un professeur pour 13 élèves. C'est une drôle de priorité !

 

En revanche on aurait pu attendre de la majorité un plan pour remobiliser les Français autour d'une seule idée : la création de valeurs, la création de richesses. Mais dimanche dernier François HOLLANDE a cru bon de dégainer son agenda qui ressemble en réalité plus à une prière. Tout ira mieux fin 2013 et on pourra relâcher la pression en 2014... D'ici là les différents comités théodules se seront réunis pour paraphraser des rapports qui dorment déjà dans les placards et dont on connaît déjà les conclusions. D'ici là le redressement national s'apparentera à un redressement fiscal et on n'a encore jamais vu dans l'histoire que l'on pouvait redynamiser la création de richesses en dissuadant l'investissement. D'ici là François HOLLANDE sera peut-être parti en vacances en tandem avec sa compagne pour faire encore plus d'économies... Mais déjà des économistes prévoient une croissance nulle en 2013 quand le Président la fixe à 0,8%.  Nous avons des raisons d'être inquiets.

 

Repost 0
Published by l'avocat du diable - dans Réflexions
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'avocat du diable
  • : Si j'en crois ce que j'entends ou lis ici et là j'ai l'impression d'être à contre-courant des polémiques ou des canardages médiatiques. Je vais donc me faire l'avocat du diable quand le besoin s'en fera sentir.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens